Tourbillon de La vie

C’est un drôle de marathon qui se déroule chaque été à Gennetines, petite commune située dans la campagne d’Auvergne. Répondant à l’appel d’un festival, 2000 personnes venues de toute l’Europe partagent sept jours et huit nuits de danse. Un tourbillon filmé avec une rare sensibilité par Laetitia Carton.

Dans son quatrième long-métrage, la réalisatrice française saisit le monde dans un balancement permanent. Elle observe la pulsation de la vie. Qu’elles soient celtes, grecques, irlandaises ou régionales, les danses traditionnelles sont ici exécutées au cours des ateliers en journée ou sur les parquets des bals le soir. Des bœufs ou sessions improvisées stimulent même la foule jusqu’au petit matin. Dans cette ancienne ferme, toutes les générations virevoltent ainsi jusqu’à l’épuisement. Et jamais le “bal trad” n’a semblé aussi vivant. Ce documentaire dynamite l’image d’épinal des grands-parents valsant au son de l’accordéon sur la place du village. Ici, on adhère à la sensualité d’une mazurka, au rythme tellurique des bourrées et à l’allégresse des cercles cir- cassiens. Laetitia Carton capte discrètement (en plans serrés, en mouvement) toute l’ivresse de la danse et la rencontre avec l’autre. Politique autant que poétique, le bal affirme une utopie où les hommes partagent un même espace. à mesure que les corps se mêlent sur la piste, c’est l’humanité qui s’organise. Le Grand bal est une œuvre joyeuse, sondant avec délicatesse tout le plaisir d’être ensemble.

Marie Pons
Documentaire De Laetitia carton. Sortie le 31.10
Articles similaires