Home Musique L’Impératrice

L'air de rien

Charles de Boisseguin échafaude d’étranges compositions, à la façon du génie François de Roubaix ou des réévalués Space. Ancien journaliste et ex-conseiller éditorial pour Microsoft, ce doux rêveur a fondé L’Impératrice, formation donnant vie à ces songes jazz-funk et post-disco. Evidemment, en 2018, l’ensemble peut sonner un peu hors-sol. En même temps, c’est peut-être ça l’air du temps, non ? À l’heure où le lâcher-prise est préconisé par tous les experts en management, L’Impératrice compose la bande-son d’une époque… sans jamais parler d’elle, justement – trop grise, vous comprenez. On peut rapprocher cette démarche de celle de glorieux anciens (Air, Sébastien Tellier…) ou de jeunes pousses (Juliette Armanet, Flavien Berger) : ces gens ne semblent pas avoir grand-chose à dire, mais le disent quand même. Joliment, parfois. Nous autres, public indulgent depuis que la musique est gratuite, nous nous laissons porter. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Bénie soit L’Impératrice.

Thibaut Allemand
Concert(s)
L'Impératrice
Lille, Le Splendid
09.11.2018 à 20h0025€
Articles similaires
© Julian Broad

© DR