Jassbusters

(Mexican Summer / Boogie Drugstore)

Cinq ans après le suave Caramel et deux après l’ébouriffé tandem Soft Hair (avec LA Priest) l’attachant Néo- Zélandais revient avec un film qu’il réalise et dans lequel il joue. Accrochez-vous : ce « mélodrame en cinq parties » est baptisé Bostyn ‘n Dobsyn, du nom d’un professeur de musique et de son élève formant le groupe Jassbusters. L’album de ce duo fictif, le troisième de Mockasin, est censé être écouté après visionnage dudit film. Son teaser, qui illustre également le titre Con Conn Was Impatient, donne à voir un soap opiacé à cinq balles et à entendre une jolie ballade de guitare désaxée. Ces huit nouveaux titres sentent à la fois la paresse et une délicieuse décontraction, un blues brouillon susurré par un ami pas-comme-les-autres, aussi déroutant que charmeur.

Mathieu Dauchy
Articles similaires