Après le printemps

Futuropolis

En 2011 naissait le Printemps Arabe. À l’époque, on parlait encore de Révolution de Jasmin. Car c’est en Tunisie, le pays du Jasmin donc, que s’immola Mohamed Bouazizi – la fameuse étincelle qui mit le feu à toute la plaine. Deux ans plus tard, qu’en était-il ? À l’approche des élections, dans un pays économiquement fragile et politiquement instable, la jeunesse se sentait abandonnée. Harcelée par la police, frappée par le chômage, elle hésitait entre résignation, révolte et tentation islamiste. Spécialiste de la question et illustratrice hors-pair, Hélène Aldeguer se penche sur cette étrange année 2013, par le biais de l’intime et du collectif… La simplicité du noir et blanc sied parfaitement à la complexité de la situation.

Thibaut Allemand

136 p., 21 €.

Articles similaires