Rencontre au sommet

Le sport, c’est la santé (enfin, ça dépend…). C’est aussi l’occasion de belles balades ou rencontres. En témoigne la Course des terrils. Voilà 35 éditions que ce rendez-vous entraîne les amateurs comme les joggeurs aguerris à l’assaut des terrils, bois, ou autres marécages de la forêt de Raismes. Top départ au coeur du parc naturel régional Scarpe-Escaut, le plus ancien de France – et pas le moins pittoresque.

L’aventure débute en 1984. à cette époque, le parc naturel régional Scarpe-Escaut cherche à révéler les richesses de ce territoire, dont les dernières mines sont en train de fermer. « L’un des chargés de mission était un voisin. Je lui ai proposé d’y organiser une course, étant moi-même pratiquant… et c’est parti ainsi », se rappelle Didier Simon, le fondateur. Dès la première édition, l’accent est mis sur la convivialité : airs d’accordéon rythmant les foulées, couscous offert en guise de réconfort et bal populaire improvisé. Le bouche-à-oreille fera le reste. De 250 participants, l’événement en attire désormais 20 fois plus – et le couscous a laissé place à la carbonade flamande. « Le succès aidant, le peloton a enflé, et nous avons eu des bouchons… ». L’autre bonne idée du comité d’organisation fut donc de créer moult itinéraires. Eh oui, la Course des terrils, ce n’est pas un, mais huit parcours, pour tous les âges ou niveaux de performance. « Elle est destinée aux amateurs, tout le monde peut trouver son plaisir au sein de ce paysage essentiellement forestier, avec des ascensions de deux à cinq terrils selon les chemins ».

Les allumés 2017 (c)Pascal GarciaNoir c’est noir

Citons “La Sauvage”, la plus longue course avec ses 25 km et cinq terrils à gravir, “L’Authentique” (16 km, deux terrils), Les P’tits Quinquins (3 balades de 700 à 1 200 m pour les enfants) ou “Les Allumés”, la plus spectaculaire, avec un départ à la tombée de la nuit. « Sous le couvert végétal, vous êtes dans le noir le plus complet, éclairés par la simple lueur des torches… ». Cette année, elle se déroule à Condé-sur-l’Escaut, autour de l’étang de Chabaud-Latour, un lac d’affaissement minier. Et c’est bien là que réside tout le charme de cette manifestation : mêler sport et patrimoine, effort et immersion au sein d’un paysage luxuriant, le poumon vert du Valenciennois. « Ces terrils ont la particularité d’être totalement reconquis par la nature, au coeur de la forêt. Vous passez du schiste rouge aux bois, des pavés à une sablière… vous n’aurez jamais le même terrain ». Allez maintenant, tous au charbon !

Julien Damien

La Course des terrils

“Les Allumés”, Condé-sur-L’Escaut sam 29.09 : étang de Chabaud-Latour, 20 h, 12 €

Autres courses : forêt de Raismes dim 30.09 : 9 h, 12 > 5 € selon les courses, date limite d’inscription : 12.09, www.coursedesterrils.org

Articles similaires