Shoot again

En quelques années, Anton Newcombe est passé du statut de beautiful loser à celui d’artisan fiable. Si les déboires sont derrière lui, comment se présente l’avenir pour celui qui tira gloire de sa démarche chancelante ? The Brian Jonestown Massacre faisant étape en ville, l’occasion est donnée d’en juger sur pièces.

Le croirez-vous ? En 2018, certains journalistes fainéants démarrent encore leur article à propos de The Brian Jonestown Massacre en évoquant Dig! (2004). Certes, ce long-métrage a popularisé cette tête de mule qu’est Anton Newcombe. Sauf que, depuis, de l’eau a coulé sous les ponts. De l’héroïne et de la vodka, moins. Le perdant magnifique est devenu un travailleur honnête et droit. Alors, le mythe en prend un coup, mais que préfère-t-on ? Le poster d’un beau chanteur mort, ou un quinqua toujours inspiré ? À vous de juger. Pendant ce temps, le Californien relocalisé à Berlin livre un album par an – sans compter ses projets parallèles. Sur scène, la vedette est tenue par Joel Gion et ses éternels maracas. Le show, c’est lui, d’autant que Newcombe et les autres ne sont pas exactement des monstres de charisme (on n’est pas chez The Hives). Le BJM, en fait, c’est un énorme shot d’Algoflash sur l’arbre généalogique du rock – et assimilés : psychédélisme, new wave, folk, shoegazing, on en passe. Dans ce maelström de décibels, se croisent les ombres des Stooges et du Velvet… donc de Spacemen 3 ou de Jesus and Mary Chain. De la référence de référence ? On préférera parler de citations bienvenues.

Thibaut Allemand
Concert(s)
THE BRIAN JONESTOWN MASSACRE
Anvers, Trix

Site internet : www.trixonline.be

09.10.2018 à 19h3023/21,50€
THE BRIAN JONESTOWN MASSACRE + GUEST
Lille, L'Aéronef

Site internet : http://www.aeronef-spectacles.com/

23.09.2018 à 18h3021 > 18 €
Articles similaires