A Tribute To La Monte Young

(Fire Records)
Infinite Music, A Tribute To La Monte Young

Quel est le point commun entre le Velvet Underground et Philip Glass, Steve Reich et George Harrison, Brian Eno et Jarvis Cocker, Stereolab et Sunn O))) ? Tous ont, de près ou de loin, été marqués par La Monte Young. Né en 1935, ce saxophoniste de formation, infatigable chercheur et explorateur musical, a travaillé sur le son, sa texture et l’influence physique sur l’auditeur. Cet hommage, imaginé par Etienne Jaumet (Married Monk, Zombie Zombie), Sonic Boom (Spacemen 3) et Céline Wadier, chanteuse et experte du tambûr, rappelle aussi que le maître a œuvré sur les musiques indiennes et électroniques. La meilleure porte pour entrer dans le vaste domaine de La Monte Young ? Pas sûr. Mais une extension fort bienvenue.

Thibaut Allemand
Articles similaires
Etienne Jaumet - La-visite