Trip animé

Mutafukaz (c) Ankama

Adapté de la bande dessinée de Run, publiée dès 2006 par les éditions Ankama (Label 619), Mutafukaz est un grand huit sensationnel servi par un montage épileptique, mais ô combien jouissif ! Truffé de scènes d’action époustouflantes, de répliques qui font mouche, ce film d’animation ravira les néophytes comme les amateurs du genre.

Angelino est l’archétype du loser. Ce pizzaiolo trimballe sa dégaine atypique aux quatre coins de Dark Meat City, mégalopole des plus malfamées. Quand il ne travaille pas, il squatte le kebab local avec son coloc’ Vinz, ou nourrit les cafards qui lui servent d’animaux de compagnie. Mais depuis peu, la situation déraille. Pourquoi souffre-t-il d’une migraine infernale ? D’étranges hallucinations ? Qui sont ces hommes le suivant à la trace ? Et surtout, d’où lui vient cette soudaine force herculéenne ? Critique caustique des banlieues contemporaines, film de super-héros, romance sirupeuse… Mutafukaz est un joyeux fourre-tout, variant d’un genre à l’autre d’un simple fondu au noir. Autofinancé par Ankama, ce long-métrage franco-japonais se distingue par des dessins et une animation impeccables, des dialogues tordants. Pour ceux qui seraient passés à côté de la BD, pas de panique : l’intrigue a été simplifiée pour toucher un plus large public – mais on vous encourage à jeter un oeil aux planches de Run (aka Guillaume Renard). Enfin, mention spéciale à Orelsan, qui prête sa voix au héros et s’avère encore meilleur doubleur que rappeur.

Mélissa Chevreuil

De Shoujirou Nishimi et Guillaume Renard, avec les voix d’Orelsan, Redouanne Harjane, Féodor Atkine… Sortie le 23.05

Articles similaires