Revoilà l’été

Les Négresses Vertes (c) Iza-Mellino

C’était la fin des années 1980. Le Top 50 régnait sur les ondes, le rap et la techno effrayaient les parents et le rock toussotait… Au milieu de tout ça, un groupe composé de prolos punks tirait son épingle du jeu avec des tubes comme Voilà l’été ou Zobi la mouche. 30 ans après la sortie de leur premier album, Mlah (« tout va bien », en arabe), Les Négresses Vertes sont de retour ! Pas de nouveaux titres à l’horizon, mais un répertoire intemporel, sorte de BO d’une fête éternelle. Donc, oui, « tout va bien ».

À l’origine. La bande est formée en 1987, dans le 19e arrondissement de Paris, sous l’impulsion de Noël Rota, dit Helno (son prénom en verlan). Alors choriste (et clown) pour Bérurier Noir, il fédère autour de lui des musiciens issus de la scène punk locale (Les Maîtres, Les Ouvriers) ou membres du cirque Zingaro. Il faut dire que sa première chanson a fait mouche…

Nom de nom ! Àl’été 1987, notre facétieux Helno, coiffé d’une crête verte, entame un smurf lors d’un bal des pompiers dans le Jura. Il fut éjecté avec deux collègues par l’un des vigiles, qui aurait eu ces mots doux : « Dehors, les négresses vertes… ». On ne sait pas si le brave homme a touché des royalties…

Import-Export. L’Amérique, le Japon, l’Australie… Les Négresses Vertes ont vite conquis la planète. Sorti en 1988, leur premier album, Mlah, se vend à 180 000 exemplaires en France et à 350 000 au-delà ! En 1991, ce fut le premier groupe étranger à se produire au Liban, après la fin de la guerre. Madonna a exigé qu’ils apparaissent sur la BO de Dick Tracy (1990) et certains de leurs titres figurent sur des compilations d’importance, comme The Last Temptation of Elvis (NME, 1990). Sans compter les remixes de Massive Attack ou de Fatboy Slim…

Question de genre. C’est du punk acoustique joué avec des guitares sèches, des cuivres et un accordéon. Un cabaret métissé où se bousculent java, musette, raï, flamenco, chanson française, tsigane… (on en passe). Des textes mélancoliques (parfois très noirs) entonnés avec la gouaille des titis parisiens.

Mort subite. Le 22 janvier 1993, Helno succombe à une overdose d’héroïne à son domicile, quelques heures après un enregistrement pour Taratata (aucun lieu de cause à effet…). Il avait 29 ans, et c’était l’âme des Négresses Vertes, le chanteur et l’auteur de ces textes ivres de vie. Jamais vraiment remis de sa mort, le groupe se sépare en 2001. « Tout être humain qui a de la sensibilité a envie de se foutre en l’air. » Helno

Top 10. Zobi la Mouche, L’Homme des marais, Hey Maria, Voilà l’été, Sous le soleil de Bodega, Face à la mer, Hou ! Mamma Mia, Après la pluie, Les Yeux de ton père, Famille heureuse

La famille. The Specials, The Pogues, Dexys Midnight Runners, Bérurier Noir, Mano Negra, Les Garçons Bouchers, Feu! Chatterton, Les Ogres de Barback, Les Hurlements d’Léo…

Julien Damien
Concert(s)
Les Négresses Vertes
Rijkevorsel, De Singer

Site internet : www.desinger.be

06.05.2018 à 20h3026/18€
Les Négresses Vertes
Louvain, Het Depot

Site internet : http://www.hetdepot.be/

08.05.2018 à 20h00Complet
Les Négresses Vertes (Dranouter Festival)
Dranouter, Heuvelland
04.08.2018 à 00h0085/70€
Les Négresses Vertes (Brussels Summer festival)
Bruxelles, Centre-ville de Bruxelles
14.08.2018 à 20h0030€
Les Négresses Vertes (Station Park festival)
Saint-Quentin, Champ de foire
22.06.2018 à 00h0020€
Les Négresses Vertes (Festival Les Solidarités)
Namur, Citadelle
25.08.2018 à 16h0034€
Les Négresses Vertes (Cabaret Vert)
Charleville-Mézières, Square Bayard
26.08.2018 à 20h008€
Les Négresses Vertes
Lille, L'Aéronef

Site internet : http://www.aeronef-spectacles.com/

10.10.2018 à 20h0028.50€
Articles similaires