Home Théâtre & Danse Cirque Trottola

Sur la corde sensible

Rencontrer le cirque Trottola, c’est renouer avec la tradition du spectacle itinérant. La vie en caravane, le chapiteau que l’on monte et démonte au gré de la tournée… soit une façon de faire de son art toute sa vie. Invitée par Le Prato, la troupe est de passage à Lille pour présenter Campana. Êtes-vous prêts pour un nouveau tour de piste ?

Au départ, il y a la rencontre entre une voltigeuse aux cheveux rouges, Titoune, et un colosse barbu nommé Bonaventure Gacon. Elle, petite fille de ferrailleur, s’est formée au trapèze à Montréal et a volé avec le Cirque Plume. Lui a fait ses armes au CNAC*, a côtoyé Guy Alloucherie et s’est lancé avec le solo clownesque Par le Boudu. Les musiciens Thomas Barrière et Bastien Pelenc complètent le tableau, rythment les voltiges et sursauts burlesques du duo. Depuis 2002, cette belle histoire d’amitié est nommée le cirque Trottola.

Légère gravité

Leurs spécialités ? L’acrobatie, bien sûr, mais aussi un jeu de clown tout en nuances. « Il y a quelque chose de maladroit chez ce personnage, une fragilité accompagnant toujours le rire » explique Bonaventure. Leur cirque nous replonge dans l’enfance, jouant avec le danger de l’immédiateté et l’émerveillement. Cette poésie a conquis le public aux quatre coins du monde avec Volchok (2007) puis Matamore (2012). Dans Campana, un sillon creusé le long de la piste révèle un monde enfoui, invisible, d’où surgissent des objets curieux devenant supports de voltige et partenaires de jeu, dont une grande cloche d’airain. Au centre, facéties clownesques, saltos et portés acrobatiques donnent le ton. Dans ce spectacle entre ombre et lumière, la compagnie taille son chemin tragi-comique, planant au-dessus des codes du cirque contemporain.

* Centre National des Arts du Cirque

Marie Pons
Informations
06.04.2018>15.04.2018mer : 17h / sam & mar : 19h / ven, dim & lun : 20h, 17 > 5€
Articles similaires