Home Exposition Pauline Beugnies

Après la révolution

C’était le 25 janvier 2011. L’Egypte s’embrasait, comme d’autres pays voisins, lors d’un mouvement de contestation qu’on appela “Le Printemps arabe”. Sept ans plus tard, que reste-t-il de cette révolution ? La photojournaliste carolo Pauline Beugnies révèle ce qui se cache Derrière le soleil, titre de cette exposition dénonçant la violence du régime actuel.

On l’avait découverte en 2016 lors de la présentation de Génération Tahrir au Musée de la photographie de Charleroi. Installée au Caire entre 2008 et 2013, Pauline Beugnies a vécu le Printemps arabe de l’intérieur, dressant le portrait d’une jeunesse éprise de liberté. Que sont devenus ces espoirs ? Ces idéaux ? Loin des médias occidentaux, cette révolution, qui aboutit à la chute de Moubarak, a tourné au vinaigre… La photojournaliste est donc retournée auprès des égyptiens pour cette fois dénoncer la répression à l’oeuvre sous le régime du maréchal al-Sissi, élu à la tête du pays en 2014… avec 96,9 % des voix.

Disparitions

De ce travail a découlé un documentaire remarqué, Rester vivants, et une série de photos présentées ici pour la première fois. « Elles témoignent des “disparations forcées” dont est victime la population », explique Dorothée Duvivier, curatrice de cette exposition. Selon un rapport d’Amnesty International, trois à quatre personnes seraient en effet séquestrées et torturées chaque jour en égypte, étouffant ainsi toute dissidence. « Il s’agit d’activistes, de gens appartenant à des familles d’activistes… cela peut être n’importe qui ». Pauline Beugnies a recueilli les témoignages des proches de disparus. Ses images saturées de couleurs montrent des chambres vides ou, surtout, des portraits d'”invisibles” brandis comme ultimes preuves de leur existence, et du rêve qu’elle contient.

Rester Vivants (trailer) from Rayuela Productions on Vimeo.

Julien Damien
Informations
Charleroi, BPS22

Site internet : http://www.bps22.be

Du mardi au dimanche, de 11h à 19h

10.02.2018>08.04.2018mar > dim : 10 h > 18 h, 6€>Gratuit (-12 ans)
Articles similaires
Photographie réalisée pour-le-roman-photo Il Giorno-dell’odio-(Le Jourde la haine)-publié dans Bolero-film,1962-1963