Liberté de mouvement(s)

De Roubaix à Loon-Plage, le Grand Bain nous plonge dans le paysage chorégraphique d’aujourd’hui. Voguant du jumpstyle à l’allaoui, cette 5e édition célèbre plus que jamais la diversité.

A la barre du rendez-vous depuis sa création, Céline Bréant, la directrice du Gymnase, reste fidèle à sa ligne directrice : pas de fil rouge, qui impliquerait « trop de contraintes », mais une collection de coups de coeur. A commencer par le très singulier Meyoucyle d’Eleanor Bauer et Chris Peck, présenté en ouverture. « C’est un concert performé dévoilant un futur assez sombre, où des terroristes de la poésie s’infiltrent dans notre quotidien… ». Le Belge Jan Martens présente quant à lui deux solos et sa nouvelle création (Rule of Three), une réflexion sur les rapports humains à l’ère du numérique. Si ce festival est un tremplin pour la nouvelle génération, il exalte aussi le répertoire, programmant quatre pièces courtes d’Alwin Nikolaïs et conviant sur scène l’illustre Anne Teresa de Keersmaeker.

Petite et grande histoire

Pas de fil rouge donc, mais sur la vingtaine d’artistes invités, plusieurs croisent itinéraire personnel et mémoire collective. Ainsi de la Rwandaise Dorothée Munyaneza (Samedi détente), exhumant le génocide de 1994, un récit qui ressuscite tous ces corps oubliés. Céline Bréant remarque aussi, depuis quelques années, « un retour au mouvement ». Citons alors Filipe Lourenço, qui s’inspire du Maghreb et des rituels chorégraphiques dans lesquels il a baigné dans son enfance pour livrer un solo sans artifices. Une danse belle et nue.

Marine Durand
Informations
Roubaix, Le Gymnase CDC

Site internet : http://www.gymnase-cdc.com/

21.03.2018>06.04.2018spectacle : 21 > 4 € / gratuit, pass trempette (3 spectacles et +) : dès 21 €, pass plongeon (tout le festival, hors tarifs spéciaux) : 50 €

Programme : Eleanor Bauer & Chris Peck : Meyoucycle (21 & 22.03) // Cellule de recherche : présentation d’une étape de travail – Mathieu Jedrazak (22.03) // Gaëlle Bourges : Le Bain (23.03) // Alwin Nikolais : Crucible + Tensile Involvement + Mechanical Organ + Gallery  (23 & 24.03) // David Rolland & Valeria Giuga : Happy Manif (les pieds parallèles)  (24.03, 01 & 03.04) // Philippe Guisgand : conférence “Danser The dog days are over ou hériter d’une danse flamande, Jan Martens : Ode to the attempt + BIS, Rule of Three (26 & 27.03) // François Chaignaud, Cecilia Bengolea, Ana Pi : Tour du monde des danses urbaines en 10 villes (27.03) // Marine Brutti, Jonathan Debrouwer, Arthur Harel : To da bone, Mélissa Von Vépy : Noir M1 (28.03) // Filipe Lourenço : Pulse(s), Alexandre Roccoli : Weaver-quintet (29.03) // Sylvain Huc : Gameboy, Dorothée Munyaneza : Samedi détente (30.03) // Thibaud Le Maguer : Virages (03.04) // Jefta van Dinther & Cullbergbaletten : Protagonist (04.04) //  Jean Magnard : Discours, Louis Barreau  : Bolero Bolero Bolero pour 1 performer, Louise Vanneste : Gone in a heartbeat (05.04), Anne Teresa De Keersmaeker & Jean-Guihen Queyras : Mitten wir im leben sind/Bach6CelloSuiten (06.04) // Claire Laureau & Nicolas Chaigneau : Les Déclinaisons de la Navarre (20.04)

Articles similaires