Home Best of Chroniques The Orielles

Silver Dollar Moment

Heavenly Recordings / PIAS

Après un EP remarqué (Jobin, 2016), The Orielles (en référence aux Shirelles) sont en passe de devenir les prochains chouchous made in UK. Le très jeune trio sort un premier album aux ritournelles bubble diablement efficaces, où il est question de cinoche (Tarantino, Lynch ou Winding Refn) plutôt que de premiers baisers. Une power-pop anti-romance, un son très frais, charriant son lot de réminiscences. Outre un vernis US nineties (Helium, Imperial Teen), on y perçoit la crème de la scène indé “C86″ (les fameuses K7 publiées par le magazine NME). Et pour cause, le père des deux frangines Sidonie B et Esmé Dee Hand-Halford n’est autre que Adam Halford, batteur de The Train Set, combo associé à la scène “Madchester”, le chaudron de l’époque. Tel père, telles filles.

Selina Aït Karroum
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy