Transangelic Exodus

Bella Union / PIAS

Parmi les freaks pop que ce début de siècle nous lègue, Ezra Furman a toute sa place aux côtés d’un Ariel Pink ou d’un Ty Segall. Si son excellent Perpetual Motion People était passé sous le radar, espérons que Transangelic Exodus lui offre toute l’attention qu’il mérite. Sous des embardées indus et dub rappelant certaines productions d’Adrian Sherwood, se glissent de subtiles mélodies à la gloire du mélange des genres. Riffs piqués chez Van Halen et rythmes martiaux sont transcendés par des constructions funambulesques. Et surtout, l’ensemble dégage une énergie rare, entre pop catchy et punk abrasif. Sur un morceau comme Love You So Bad, les planètes s’alignent : est-il seulement possible de résister à cette incandescence ?

Rémi Boiteux
Articles similaires
Beach House, 7