Mise au poing

Les rappeurs issus de Chicago pullulent : Chance The Rapper, Vic Mensa… Mais gaffe à ne pas passer à côté d’une autre pépite de la Windy City : la magistrale Jamila Woods. Cette poétesse et chanteuse farouchement engagée est restée (trop) longtemps dans l’ombre de ses homologues masculins. La voilà aujourd’hui à l’assaut des charts.

Nul besoin de “guns” ni de trafics de drogue pour nourrir la bio de Jamila Woods. Elle a passé son enfance dans la chorale de sa grand-mère, explorant en parallèle la collection de vinyles de ses parents. Au lycée, elle découvre la poésie et publie ses premiers vers (anonymement) sur Internet. étudiante à l’Université de Brown, elle rejoint un groupe a cappella et s’essaie au beatmaking, avant de prêter sa voix à des projets d’envergure (dont White Privilege II de Macklemore ou Blessings de Chance The Rapper). Enfin voilà qu’en 2016 elle sort son premier album ! HEAVN est immédiatement salué par l’influent Pitchfork. Sur le morceau éponyme, elle s’entoure des mythiques The Roots qui revisitent Just Like Heaven de The Cure. Dès lors, la machine est lancée…

Juste cause

Oscillant entre soul, jazz et rap, Woods ensorcèle autant qu’elle bouscule. Dans Blk Girl Soldier, elle rend ainsi hommage aux femmes qui ont lutté et parfois donné leur vie pour les droits des Afro-américains. Son tempérament de feu et ses textes sans concession rappellent quelques consoeurs engagées telles Princess Nokia ou Kelela. Néanmoins, elle puise son inspiration chez Frida Kahlo ou Erykah Badu. Woods perpétue ainsi l’héritage de ses idoles en « créant un art qui sert le monde », comme elle le dit si bien. En vers et contre tous.

Sonia Abassi
Concert(s)
Jamila Woods
Louvain, Het Depot

Site internet : http://www.hetdepot.be/

20.02.2018 à 20h0012/10€
Articles similaires