No Land

PIAS / World Village

L’Anglais Brendan Perry (ex-Dead Can Dance) s’acoquine avec le multi-instrumentiste rennais Olivier Mellano (croisé chez Miossec ou Psykick Lyrikah entre mille autres noms). Enrichie du Bagad’Cesson, l’entité donne corps à une pièce longue de près de 38 minutes. Percussions éclatantes, cornemuses délicieusement stridentes, bombardes lancinantes, cette somme de talents est impressionnante. La basse profonde de Mellano, quelques choeurs sporadiques et le chant tellurique de Perry font le reste. Discrètement héroïque, No Land porte un message d’ouverture au monde (tout est dit dans le titre) et l’enrichit d’un souffle unique, qui ne laisse pas indifférent.

Thibaut Allemand
Articles similaires