Des paroles et des actes

Tendez l’oreille du côté d’Armentières. Objets sonores non-identifiés, conférences décalées, performances et incantations chorégraphiques… Le Vivat mêle les voix et la danse à l’occasion de son célèbre festival. Focus sur programme qui entre en résonance avec le corps.

« J’entends des voix ! » annonce le sous-titre de cette 21e édition de Vivat la danse !? Ni hommage à Jeanne d’Arc, ni aveu de folie passagère, le festival des audaces chorégraphiques recueille la parole. Comment ? En mettant en lumière des artistes ayant choisi de danser et de dire à la fois. Si les langues se délient sur scène, c’est d’abord pour « imaginer un avenir fantasmé, contrastant avec la dureté du quotidien. Pour cela, on parcourt des mondes mystérieux… » annonce Eliane Dheygere, directrice des lieux. Et pour sonder le mystère, rien de tel que de raconter des histoires, n’est-ce pas ?

Du poil de la bête

Commençons par une virée en Antarctique. Dans Les loups, le conteur  Jean Le Peltier nous emmène en classe de neige avec trois jeunes biologistes. En mission pour étudier des bactéries inconnues, ils laissent peu à peu surgir l’animalité qui sommeille en eux… et en nous. A peine remis, nous voilà déambulant au centre du savoir humain. Délivrée sur un ton burlesque par la 2b Company, la Conférence de choses sautille de Descartes aux bonbons Haribo en pile 53 minutes et 33 secondes ! « C’est un vrai coup de coeur, à découvrir en plusieurs épisodes, qui plus est à domicile chez des Armentiérois complices ! » s’enthousiasme Eliane Dheygere. En point d’orgue, Aina Alegre explore les danses traditionnelles catalanes dans Le Jour de la bête. On la retrouve lors de la soirée de clôture, nous invitant sur la piste pour célébrer en choeur l’avènement d’un monde meilleur… Vaste programme !

Programme : Ondine Cloez : Vacances vacance, aalliicceelleessccaannnneessoonniiaaddeerrzzyyppoollsskki : Le jour où le penseur de Rodin s’est transformé en gomme (25.01) Jean Le Peltier : Les loups, Louis Vanhaverbeke : Multiverse (26.01) // Lucien Fradin : Mamie Magie, Madeleine Fournier : Labourer, Gaëlle Bourges & Gwendoline Robin : Incidence 1327, Daniel Larrieu : Littéral (27.01) // Johann Le Guillerm : Le Pas grand-chose (29.01) // 2b company : Conférence de choses (29.01 > 03.02) // Diederik Peeters : Apparitions schizophoniques (30.01) Olga de Soto : (Elle) retient (30.01) // Mithkal Alzghair : Transaction, Marion Sage & Amélie Poirier & Naïm Abdelhakmi : Happynest 2017 (31.01) // Vincent Weber : D’après nature, Mylène Benoit : La maladresse (02.02) // Adaline Anobile & Julie Gouju : A 10 cm près, Gwendoline Robin : a.g.u.a., Paul Pi : Ecce (H)omo, Aina Alegre : Le Jour de la bête (03.02)

Articles similaires