Les heures bleues

Des frites et… du jazz ? Oui, c’est possible. Ce festival s’ouvre d’ailleurs ainsi. Outre cette soirée “Frit Jazz” et le concert de Stacey Kent, cette 7e édition du “TJF” voit défiler d’éminents ambassadeurs de la note bleue, sur tous les tons (ou à toutes les sauces, donc). On a évidemment repéré le “Frenchie” Michel Jonasz (on ne le présente plus, si ?), Lisa Simone (la fille de vous savez qui) ou le violoniste Didier Lockwood (ex-membre du bouillonnant Magma). On ne manquera pas non plus l’Américaine Rhoda Scott, légende bien vivante de l’orgue Hammond (elle a joué avec Ray Charles, George Benson ou Ella Fitzgerald… et toujours pieds nus !). En deux mots ? Elégance et décontraction – avec ou sans sel.

Julien Damien

Tournai, 31.01 > 04.02, Halle aux Draps, Conservatoire, Magic Mirrors, Grand-Place et divers lieux en ville, 58 > 12 € / gratuit, www.tournaijazz.be

Soirée « Frit Jazz » : Elia Fragione + Les Bandits de Belleville + Zazuzaz (31.12) // Phil Abraham Quartet, Michel Jonasz, Sacha Toorop (01.02) // Igor Gehenot, Lisa Simone, carte blanche à Stéphane Mercier (02.02) // Le P’tit Bal, Rhoda Scott, The Outsiders, Stacey Kent, Didier Lockwood, Eric Legnini, Los Tchilis, High Jinks Delegation, Pevele Jazz Band, Atomic Ladies (03.02) //  Concert Gospel par l’ensemble vocal et les différents Choeurs du Conservatoire, L’orchestre à cordes sous la direction de Clément Holvoet, Le Big Band des élèves sous la direction de Daniel Buron, The NATO Jazz Orchestra, Jazz String (Dorado et Amati Schmitt, Alexandre Cavaliere…) (04.02)

Exposition de Philippe Debongnie et Frédéric Medrano : Tournai, 31.01 > 04.02, Fort Rouge, 13 h > 16 h 30, gratuit

Articles similaires