Mauvais plan sur la comète

Marchialy

La réalité, souvent, dépasse la fiction. Les éditions Marchialy vérifient cet adage depuis 2015, en publiant « des histoires vraies au long cours, portées par une exigence littéraire ». Un cahier des charges que remplit parfaitement Jean-Charles Chapuzet en se penchant sur l’ascension et la chute de Jean- Claude Ladrat, soit “l’homme à la soucoupe”. Ce doux-dingue rêvant d’un ailleurs meilleur fut révélé en 1993 par l’émission Strip-tease. On y découvrait un Don Quichotte en contact télépathique avec des extraterrestres, construisant pour les rejoindre une machine volante dans sa ferme charentaise… De sa traversée de l’Atlantique en objet flottant non-identifié à ses affaires de moeurs, Chapuzet croque un personnage “bigger than life”, avec la distance que l’exercice réclame : sans juger son sujet ni avaler ses couleuvres. Mais le journaliste ne se contente pas d’exhumer un héros télévisuel culte. Il signe un plaidoyer pour toutes ces choses irrationnelles et inutiles offrant à la vie tout son sel. « Faire une soucoupe, c’est comme pisser dans la nuit : ce n’est pas vital mais nécessaire. Comme le vin, le cul, la littérature et la pétanque », écrit-il. Pas mieux.

Julien Damien

200 p., 17 €

Articles similaires