Home Best of Chroniques Perrine Desproges

Desproges par Desproges

Les éditions du Courroux

Cette somme consacrée à Pierre Desproges paraît alors qu’il nous a quittés voici 29 ans. Pas très rond, tout ça… Oui ! Mais son cancer, lui, s’est déclaré en 1987. Le crabe de Desproges fête donc ses 30 ans. Le compte est bon !

Mauvais esprit ? Même pas : c’est l’argument invoqué par sa propre fille, Perrine. L’humour noir en héritage. Et une certaine droiture, aussi. On craignait une énième réédition de ces réquisitoires, aphorismes et autres élucubrations que l’on connaît par coeur. Or, sont ici réunis 600 documents rares ou jamais vus : photomontages potaches, articles et brèves parues dans L’Aurore ou Pilote (entre autres), entretiens radiophoniques ou télévisuels, extraits de chroniques, correspondance imaginaire ou amoureuse… Ce corpus offre une vision panoramique de Pierre Desproges, un portrait intime mais jamais impudique de cet éternel angoissé, exigeant avec lui-même comme avec les autres – d’où cette image de misanthrope qui lui colle à la peau. Derrière l’humour acerbe, on (re)découvre un grand styliste à la plume affûtée – lire la nécrologie consacrée à Francis Blanche : un modèle du genre, tout en finesse et dénué d’obséquiosité. Souvent invoqué à tort et à travers, Desproges dépasse largement la catégorie de “l’humoriste” pour se placer aux côtés des grands écrivains, parfois “notoirement méconnus” tel Alexandre Vialatte. Ces 340 pages nécessitent, exigent et valent des heures et des heures de lecture. Attentive. Étonnée. Rigolarde. Et souvent émouvante, mine de rien.

Thibaut Allemand

340 p., 39 €.

Articles similaires