Belle merveille

Zulma

On le connaissait poète, le voilà romancier. Dans une langue inventive, James Noël emmène son lecteur à Haïti, ce fameux 12 janvier 2010, jour où la terre a tremblé. Il n’y a pas qu’elle qui fut ébranlée : tout un monde est détruit. Pour Paloma, « il n’y a pas de survivants après ce qui s’est passé. Nous sommes tous morts ». Au milieu de la catastrophe, pourtant, certains restent debout. Notamment Bernard, un rescapé mais aussi Amore, Napolitaine venue aider la population au sein d’une ONG. L’une des « belles merveilles » au milieu du désastre est le lien naissant entre eux. Le texte est syncopé, les personnages forts, le style sert magnifiquement cette histoire posant la question, ô combien universelle, de la reconstruction.

Simon Karyef

160 p., 16,50 €.

Articles similaires