Soleil noir

C’est sans doute cool de jouer pour un public de connaisseurs sachant placer “garage” et “shoegaze” sur la frise du rock. Mais après plus de dix ans d’existence, The Horrors aimerait bien sortir de sa niche. La cinquième réinvention du quintette Britannique sera-t-elle la bonne ?

La bande du charismatique chanteur Faris Badwan, dont l’excellent cinquième album vient de paraître,  est connue pour sa propension à dérouter. Entre le punk garage à forte teneur en khôl de Strange House, en 2007, et la pop étirée en de vibrantes ascensions électroniques de ce V cuvée 2017, The Horrors semble à chaque étape prendre de l’éclat. Le shoegazing de Primary Colours (2009) s’est peu à peu teinté de bleu ciel (Skying, 2011) pour s’avancer franchement sous la lumière (Luminous en 2014). Cette trajectoire confirmée par ce dernier disque annoncerait-elle de basses ambitions commerciales ?

Illumination

Indéniablement, les compositions des horreurs sont plus faciles d’accès aujourd’hui. Pour atteindre le bout du tunnel, ils ont recruté un éclaireur de choix : la production de V est l’oeuvre de Paul Epworth, chez qui trônent certainement des disques de platine de U2 ou d’Adele. Récemment, les titres de The Horrors ont résonné dans les enceintes des stades accueillant Depeche Mode, pour lesquels ils ouvraient en toute simplicité… bien loin des clubs enfumés et de l’esprit indie cher aux premiers fans. Louons néanmoins la démarche consistant à évoluer sans renier sa cause : une musique habitée et vénéneuse, dont la noirceur est toujours sous-jacente.

Mathieu Dauchy
Concert(s)
The Horrors
Louvain, Het Depot

Site internet : http://www.hetdepot.be/

10.11.2017 à 20h0023>18€
The Horrors
Lille, Le Splendid
11.11.2017 à 20h0028,50€
Articles similaires