Le sens du sacrifice

Yórgos Lánthimos fut révélé en 2009 avec Canine. Suivi par une poignée de cinéphiles, il obtint le prix du jury à Cannes en 2015 avec The Lobster, fable satirique dans laquelle les célibataires doivent trouver l’âme sœur sous peine d’être transformés en animaux… Le revoici avec un thriller fantastique teinté de cette étrangeté dont il a le secret. L’histoire ? Steven Murphy (Colin Farrell), brillant chirurgien cardiaque, est marié à la belle Anna (Nicole Kidman). Ils habitent une maison cossue où grandissent leurs deux enfants, Kim et Bob. Ce joli train-train déraille avec l’arrivée de Martin (bluffant Barry Keoghan), 16 ans, dont le père est mort sur la table d’opération de Steven. L’ado l’exhorte alors à sacrifier un membre de sa famille afin de s’acquitter de cette “dette”. Dans le cas contraire, un maléfice s’abattra sur les siens… Le cinéaste grec démontre ici son sens (inné ?) de la tragédie. Il revisite le mythe d’Iphigénie avec une bonne dose d’épouvante et une réalisation des plus ambitieuses. L’usage de la steadicam renvoie ainsi au Shining de Stanley Kubrick, suggérant une présence malfaisante et instillant une tension permanente au film. Un conte terrifiant, dont la cruauté n’a d’égale que la beauté.

J.D.

De Yórgos Lánthimos , avec Colin Farrell, Nicole Kidman, Barry Keoghan… Sortie le 01.11


Articles similaires