Sofarnopolis

Crammed Discs

Les amoureux de mélanges détonants entre pop à danser (au sens large) et paquetage plutôt classique (guitares, basse, batterie, quelques cuivres) devraient poser un peu le dernier LCD Soundsystem pour se ruer sur ce 4e album de Matias Aguayo (et le 1er avec son nouveau groupe, The Desdemonas). Mélodies entêtantes, boucles de basse arrimées à une rythmique solide, le quatuor frappe fort – le disque évoque une dystopie mais, entre nous, là n’est pas le plus important. On suppose que le Chilien grandi à Berlin a replongé dans sa collection de post-punk new-yorkais (Liquid Liquid, au hasard) et britannique (Quando Quango, The Cure…). Le résultat, sidérant, évite le clin d’oeil (n’est-ce pas James Murphy ?) mais comble les oreilles.

Thibaut Allemand
Articles similaires