« Je pense être meilleur que Tupac. Dans une battle en tête à tête, je le fume ». Se comparer au grand Shakur ? Quelle hérésie ! Verbe sombre et flow brutal, Joey avait pourtant prévenu : « depuis que j’ai 15 ans, je suis en compétition avec Jay Z. Je ne lance pas ça comme une provocation, c’est juste ma mentalité ». Bref, le mec vise les étoiles. En 2012, il s’est même permis de refuser une signature chez Roc Nation, le label de… Jay-Z. Eh oui, pourquoi se soumettre au roi quand on peut être soi-même le king ? Son premier album B4.DA.$$ (prononcer “Before Da Money”, 2015) le consacre digne héritier de l’âge d’or du hip-hop new-yorkais. Dans son deuxième opus, All-Amerikkkan Badass (2017), il dénonce racisme, injustices sociales et brutalités policières. La critique l’acclame, le public l’encense. Pas surprenant que le petit prodige se sente en confiance. Jusqu’à fixer le soleil sans lunettes de protection lors de la dernière grande éclipse… Ce qui lui a valu quelques soucis de santé et des annulations de concerts. Badass, certes, mais attention de ne pas se brûler les ailes.

Sonia Abassi
Concert(s)
Joey Bada$$
Anvers, Trix

Site internet : www.trixonline.be

31.10.2017 à 19h30Complet
Joey Bada$$
Gand, Vooruit

Site internet : http://vooruit.be

01.11.2017 à 19h30Complet
Articles similaires
MorMor (c)PatO'Rourke