En souterrain conquis

En près de 40 ans, Nick Cave est passé du statut d’outsider cramé à celui de statue du commandeur. Tour à tour punk rocker gothique (au sens originel du terme) et crooner émouvant, l’Australien s’est souvent réinventé, a régulièrement surpris et, si sa discographie n’est pas exempte de scories, elle n’en reste pas moins de très haute tenue.

À l’instar d’un Richard Hell ou d’un Lou Reed, pour citer deux autres ex-héroïnomanes lettrés, Nick Cave aura réussi à insuffler une langue poétique dans le rock’n’roll. Chose ô combien périlleuse : on pouffe toujours en songeant à cette harpie rimbaldienne nommée Patti Smith… L’autre grande force du Cave, c’est sa capacité à s’entourer de francs-tireurs talentueux. Ainsi, The Bad Seeds ont vu défiler, entre autres, Mick Harvey, Barry Adamson, Blixa Bargeld, Kid Congo Powers (Cramps, Gun Club) ou Warren Ellis – avec lequel il a signé une paire de bandes originales indispensables. Dans cette vie mariant plaisirs voluptueux et sens inné du chaos, Nick Cave aura connu son lot de drames. Celui qui l’a frappé en juillet 2015 (la mort accidentelle de l’un de ses fils, après une chute d’une falaise à Brighton) a changé la donne. On ne pouvait écouter Skeleton Tree comme une” simple” oeuvre du maître – sa 16e avec les Bad Seeds. Or cette tragédie lui a ouvert de nouvelles perspectives, le parti-pris électronique pouvant décontenancer. Sur les planches, ce modèle de charisme ne laisse pas de place au doute, et habite chacune de ses chansons comme si sa vie en dépendait. C’est sans doute le cas.

Thibaut Allemand
Concert(s)
Nick Cave & The Bad Seeds
Anvers, Antwerp Sportpaleis

Site internet : http://www.sportpaleis.be

13.10.2017 à 18h3080>45€
Articles similaires