Poésie du gérondif

Le Tripode

Poésie du gérondif voudrait nous faire croire que la linguistique peut être aussi captivante que la littérature romanesque. Et, ô surprise, il y parvient ! Minaudier nous entraîne dans un voyage autour du globe en plus de 800 langues. Chacune d’elles, nous dit-il, contient un monde, une manière de l’appréhender. Les Estoniens ne distinguent pas le futur du présent. Les Cèmuhîs de Nouvelle-Calédonie usent du pronom personnel “elles” pour désigner des groupes mixtes. Quant à l’idiome haïda de la Colombie-Britannique, il renferme tant d’inventivité et de rythmiques qu’il ferait passer le lettrisme pour un vulgaire fac-similé. L’humour et la fantaisie se substituent ici aux méthodes fastidieuses de nos manuels didactiques. Vive la grammaire ! 156 p., 14,70 €.

Thomas Lansoud-Soukate