Home Musique Neil Diamond

L'homme de l'ombre

Une légende vivante. Et un illustre inconnu. Ce songwriter (auteur-compositeur- interprète) a signé quelques-uns des plus grands tubes de la variété américaine du demi-siècle passé. Pourtant, on les connaît souvent chantés par d’autres. Ce concert est l’occasion de rattraper le temps perdu.

Possédez-vous des albums de Neil Diamond ? Pas sûr. En revanche, il est quasiment certain que vous connaissez quelques standards composés par cet Américain né à New York voici 76 ans : Red Red Wine (chanté par Tony Tribe, puis UB40), I’m a Believer (The Monkees), Song Sung Blue (Frank Sinatra ou Sacha Distel) sans parler de Girl, You’ll Be a Woman Soon, qu’Urge Overkill collera dans toutes les oreilles avec Pulp Fiction… Intronisé au Songwriters Hall of Fame, l’ex-employé du Brill Building (cette usine à tubes qui fit les belles heures de la variété américaine durant les 50’s et les 60’s), Neil Diamond aurait pu se la couler douce à Las Vegas. Ce qu’il fit, à partir des années 1980, assurant des shows dans les grands hôtels. Comme Elvis. Qui a chanté du Neil Diamond, lui aussi. L’histoire aurait pu s’arrêter là si Rick Rubin, l’homme des American Recordings de Johnny Cash, n’était intervenu. 12 Songs (2005) est ainsi un chef-d’oeuvre. Suivront quelques disques qui méritent franchement le détour (en dépit de pochettes atroces). Bref, applaudir Neil Diamond, ce n’est pas simplement aller voir un vieux monsieur ou un monument historique. C’est tutoyer un gigantesque pan de l’Amérique et relire quelques glorieux chapitres du Great American Songbook.

Thibaut Allemand
Concert(s)
Neil Diamond
Anvers, Antwerp Sportpaleis

Site internet : http://www.sportpaleis.be

28.09.2017 à 18h30100 > 50€
Articles similaires
©Netflix