Cellular Automata

Leisure System

Cette mystérieuse entité est née en 1995 des cendres de Drexciya (ou comment nourrir la techno de Detroit de mythologies, entre Atlantide fantasmée et afro-futurisme). Dopplereffekt s’est imposé, depuis Gesamtkunstwerk (1999), comme le gardien du temple d’une techno rétro-futuriste, jamais remise de Kraftwerk – outre le son, on y entend le même humour pince-sansrire. Ici, le beat est délaissé pour des nappes ambient qui ramènent moins à Eno qu’à… Kraftwerk, une fois encore. Imaginez les synthétiseurs de Trans-Europe Express (1977) dénués du rythme, et vous aurez une petite idée de la merveille étrange qu’est ce troisième album.

Thibaut Allemand
Articles similaires