Home Exposition Sur les pas de Victor Hugo à Mons

Balade poétique

Mine de rien, Mons a vu passer du beau monde. Van Gogh a appris à peindre dans le Borinage tandis que Verlaine écrivit ses plus beaux vers dans la prison locale. Nous voici cette fois sur les pas de Victor Hugo, qui élut domicile dans la cité du Doudou il y a pile 180 ans.

Du 16 août au 23 septembre 1837, l’auteur des Misérables entreprit un premier périple en Belgique. Une de ces petites excursions romantiques qu’il s’octroyait avec Juliette Drouet, sa maîtresse. Avant de visiter Bruxelles, Gand ou Bruges, c’est donc à Mons qu’ils s’arrêtèrent. En témoigne cette lettre qu’il écrivit à sa femme Adèle (sic), agrémentée d’un petit croquis du beffroi. Pour l’occasion, celui-ci accueille les installations sonores et interactives de François Cys et Eric Van Osselaer, inspirées par les textes du poète. Citons aussi cette “murder party”, une enquête grandeur nature où 30 personnages en tenues d’époque nous aident à résoudre le meurtre (fictif, on s’entend) du carillonneur local, tandis que le génie français quitte la ville… à l’Artothèque, au milieu d’œuvres restituant le Mons du xixe siècle, on découvre également, jusqu’à fin août, le pupitre de voyage et un dessin original de Victor Hugo, représentant une ville flamande. Et puis, nous arpentons les lieux qu’il a visités grâce à une carte illustrée avant de rejoindre le parcours agrémenté de collages urbains imaginé par l’artiste montoise Sara Conti. Une balade entre réel et imaginaire, histoire et poésie. Pouvait-il en être autrement ?

Julien Damien
Informations
Mons, Artothèque
22.04.2017>12.11.2017jeu > dim, 10 h > 16 h, Beffroi : mar > dim, 10 h > 18 h, 10 / 7 € (ticket combiné pour les deux lieux)

Murder Party : 13 & 14.05, Beffroi, 14 h > 20 h, 6 / 3 € (durée d’une partie : 2 h)

Articles similaires
Self-Portrait, Chicago, IL, 1956 © Estate of Vivian Maier, Courtesy of Maloof Collection and
Howard Greenberg Gallery, NY