Passé décomposé

Quelques mois après la sortie de leur renversant premier LP (Do Hollywood), on n’a pas encore fait le tour de toutes les lubies de The Lemon Twigs. Comme si les deux frangins D’Addario, pourtant nés à la fin des nineties, avaient vécu les seventies et, increvables nostalgiques, voulaient en saisir la substantifique moelle – enfin, celle qui servit à Todd Rundgren, Supertramp ou Elton John.

Depuis une quarantaine d’années, au moins, la pop tirait sa force de sa simplification. Des pionniers du rock aux activistes techno, des figures glam aux petites mains de l’indie pop en passant par les voyous du punk, il s’agissait d’aller à l’essentiel, de rejeter la virtuosité ou le savoir-faire ostentatoire. Or, autrefois snobés ou moqués, soft-rock et prog-rock sont aujourd’hui réévalués – et leur précision méticuleuse avec. Exubérants et azimutés, The Lemon Twigs s’inscrivent dans ce courant post-moderne qui, de MGMT à Foxygen, envisage chaque chanson comme un immense sac à malices dans lequel on trouverait toutes leurs obsessions. Les frères D’Addario, arborant un look improbable (on pense à The Jook) font rentrer 45 titres à la minute dans le calibrage élastique de leurs pop songs. C’est parfois éreintant, comme une performance qui tournerait à vide. Et puis, allez savoir pourquoi, le morceau suivant nous happe et on saute à pieds joints dans ce tourbillon. The Lemon Twigs ont-ils l’avenir devant eux ? A priori, c’est le cadet de leurs soucis. Mais un futur antérieur, sans aucun doute.

Thibaut Allemand
Concert(s)
Festival BRDCST - THE LEMON TWIGS + VANISHING TWIN
Bruxelles, Ancienne Belgique

Site internet : www.abconcerts.be

06.04.2017 à 20h00Complet
The Lemon Twigs
Tourcoing, Le Grand Mix

Site internet : http://www.legrandmix.com/

02.04.2017 à 19h0017>5€
Articles similaires
The Lemon Twigs (c)Olivia Bee

Tears for fears (c)Jake Walters