Home Théâtre & Danse Gianni Schicchi

Escroc mais pas trop

Il y a un an, le Bateau Feu s’associait aux scènes nationales de Besançon, Compiègne et Quimper pour former le collectif “la co[opéra]tive”. L’objectif ? Démocratiser l’art lyrique. Après Les Noces de Figaro, voici son adaptation de Gianni Schicchi, petit bijou d’opéra bouffe.

De Puccini on connaît La Bohème, Madame Butterfly… pas forcément Gianni Schicchi. Cet opéra (en un acte) n’est certes pas le plus célèbre, mais pas le moins drôle. L’histoire ? Un riche Florentin vient de passer l’arme à gauche. Sa famille est éplorée, et inquiète : qu’en est-il de l’héritage ? Le vieil homme a légué tous ses biens à un monastère… Que faire ? Appeler Gianni Schicchi. Cette crapule prend alors la place du mort pour dicter au notaire un nouveau testament… en s’attribuant sa part ! On l’aura compris, il s’agit là d’une farce. Du genre grinçante. Pas si fréquent dans l’art lyrique. « C’est un peu du théâtre chanté, selon le metteur en scène, Benoît Lambert. Il n’y a pas de choeur, c’est très dialogué mais, musicalement, c’est magnifique ». Citons le célèbre O Mio Babbino Caro. Sur le plateau ? Une chambre, un lit et 11 solistes. L’oeuvre est censée se dérouler au Moyen âge, mais le directeur du Théâtre Dijon-Bourgogne la rapproche de nous en empruntant au cinéma, à la comédie gothique, « aux films de Tim Burton, à La Famille Addams… ». L’autre particularité de cette version tient à la musique, soutenue ici par… un seul piano « On va ainsi offrir de la place au jeu ». Et un opéra bouffe à la sauce piquante !

Julien Damien
Informations
Dunkerque, Le Bateau-Feu

Site internet : http://lebateaufeu.com

07.03.2017>08.03.2017mar : 20 h, mer : 19 h, 15€
Compiègne, Théâtre Impérial de Compiègne
26.04.2017>27.04.201720 h 30, 39>22€
Articles similaires