Home Best of Chroniques Flo Morrissey & Matthew E.White

Gentlewoman, Ruby Man

Glassnote / Caroline International)

On n’a jamais tari d’éloges concernant Matthew E.White, pourvoyeur d’une délicieuse country soul, en solo et via son label Spacebomb. On reste circonspect face à Flo Morrissey – une Anglaise dont le premier album, scolaire et passéiste, suintait cette pop folk bien peignée qui nous a flingué la décennie. Aussi, on espérait qu’un album unissant ces deux là permettrait à notre amie de se décoincer un peu… Encore raté. À croire qu’elle stérilise tout ce qu’elle touche. Et l’auditeur de s’ennuyer devant ces reprises trop proprettes et très ennuyeuses de Roy Ayers, Leonard Cohen ou Nino Ferrer. De notre côté, on attend des nouvelles de Georgie, recrue britannique signée chez Spacebomb, au timbre et à la personnalité autrement plus intéressants que la pâle Flo.

Thibaut Allemand
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy