Home Best of Chroniques Sohn

Rennen

(4AD)

Sohn fait dans la cuisine moléculaire. Le Londonien, ex- Viennois et néo-Californien, assure un deuxième service avec Rennen. Dans l’esprit de Tremors paru en 2014, la recette est sobre : une electro-soul montée à coup de nappes légères, relevée de quelques rythmes enregistrés avec des ustensiles de cuisine. Dans Conrad, les percussions sont obtenues en frappant des murs, le sol ou des bouteilles de verre vides. Christopher Taylor sait aussi magnifier sa voix, celle-ci n’a pas besoin d’un vieux fond de sauce (ou d’auto-tune) pour nous régaler. A la grande table de James Blake s’installe désormais un nouveau chef confiant en son étoile.

Mathieu Dauchy
Articles similaires
Hot Chip, A Bath Full Of Ecstasy