Home Exposition L’art de la couverture

À découvert

On ne juge pas un livre à sa couverture. Un adage que les éditeurs font mentir chaque jour : songez aux bandeaux mentionnant tel ou tel prix littéraire… La bande dessinée ne pouvait, par essence, faire l’économie d’une « façade » accrocheuse. Le CBBD se penche sur la question dans la première exposition consacrée à cet art de l’équilibre.

Que l’on ait lu ou non ces albums, on a tous à l’esprit l’image d’On a marché sur la Lune, signée Hergé, ou de La Marque jaune, par Edgar P. Jacobs. Ni chronologique ni exhaustif (tâche impossible), l’accrochage se penche sur les étapes de la conception d’une couverture, du premier jet à l’achèvement, en passant par la composition, le choix des couleurs, la typographie… Enrichi de courtes vidéos très instructives, il réunit des dizaines de moyens et grands formats. Située à la frontière entre l’art et la publicité, la couverture emprunte ses codes aux deux domaines – citons le « logo » de XIII, conçu par l’ex-publicitaire William Vance. Ainsi, la couverture est réalisée six mois avant la sortie d’un album, afin que l’éditeur puisse communiquer. Cette image n’est d’ailleurs pas conçue par le seul dessinateur : l’éditeur, l’infographiste, le directeur artistique (d’une collection par exemple) et le maquettiste ont également leur mot à dire. Le but ? Interpeller le lecteur, le conforter dans ses présupposés ou, au contraire, le déstabiliser dans ses convictions. Bref, ce voyage passionnant au coeur d’un art de la surface s’avère tout, sauf superficiel.

Thibaut Allemand
Informations
Bruxelles, CBBD

Site internet : http://www.cbbd.be

Tous les jours (sauf lundi) de 10 à 18 heures.

26.09.2016>28.05.2017tlj : 10 h > 18 h, 10 > 3,50 €
Articles similaires
Photographie réalisée pour-le-roman-photo Il Giorno-dell’odio-(Le Jourde la haine)-publié dans Bolero-film,1962-1963