Home Portrait Damien Bertin

Sur-mesure

Photo Marie Tranchant

Il y a quatre ans, Damien Bertin lançait Nemus, un concept de mobilier en bois massif et local au design épuré. Formé aux techniques traditionnelles d’ébénisterie à Tournai, le jeune entrepreneur nordiste utilise aujourd’hui logiciels en 3D et découpe laser. Avant de le découvrir à la Maker Faire, on s’est invité dans son atelier.

Il a la modestie des makers. De ceux qui font mais ne disent pas. Pourtant, Damien Bertin ne se revendique pas comme tel : « Difficile de définir ce terme. Il y a le côté bidouilleur, celui qui répare sa machine à laver, et puis celui qui utilise des outils à commande numérique. C’est ce dernier point qui m’intéresse ». L’ébéniste de 34 ans a d’abord travaillé dans la communication avant de tout plaquer pour « fabriquer quelque chose de (ses) mains ». C’est après des études à l’Institut Saint-Luc de Tournai (Belgique) puis un séjour de deux ans dans un incubateur à Villeneuve d’Ascq que le Dunkerquois a lancé Nemus (« bois », en latin). En plus de sa maîtrise des techniques traditionnelles, il a découvert les logiciels 3D « en picorant un peu partout. On est tous un peu autodidactes, il n’y a pas d’école de makers, j’ai appris en discutant avec les autres ».

Kit ou double

Maintenant, Damien crée des meubles en bois massif issu des forêts françaises. Il dessine ses étagères, bureaux, lampes, horloges sur ordinateur. Développant cette méthode, il propose des bibliothèques, dressings ou placards sur-mesure aux particuliers. Le design de ses meubles se distingue par son style sobre, moderne et coloré. Pour envisager concrètement leur fabrication, il se déplace dans un Fab Lab. Il recourt à des machines de pointe transformant la commande virtuelle en pièces à assembler. « J’utilise la découpe laser, la fraiseuse numérique » pour plus de précision et de rapidité. Les imprimantes UV et 3D permettent de concevoir des motifs sur certains objets.

Dans l’atelier qu’il s’est bâti, au fond de son jardin, l’ébéniste montre des pièces trouées où viendront s’imbriquer les pieds d’une table. Les planches de chêne, hêtre, épicéa des Vosges et du Jura s’entassent. Prochainement, Nemus proposera aussi du mobilier modulable en kit, sur Internet : on pourra choisir une table de chevet avec essence de bois, tiroirs, portes ou pieds à son goût, et la faire évoluer en meuble à jouets, vaisselier… tout ce que vous voulez ! Sky is the limit.

A LIRE AUSSI : QUI SONT LES MAKERS ?

(c) Cécile Fauré

(c) Cécile Fauré

Marie Tranchant

Atelier « Fabriquer un meuble » : Lille – 06.11, maison Folie Moulins, 14 h > 17 h

Articles similaires