Home Exposition Gérard Garouste

Dans les pas de « l’intranquille »

Le Musée des beaux-arts de Mons propose un parcours initiatique inédit à travers l’univers extatique du peintre iconoclaste. L’exposition rassemble près de 80 œuvres – huiles sur toile, gravures, dessins, gouaches, sculptures – dont certaines de dimensions monumentales.

« Duchamp prétendait que la rétine n’avait pas d’intelligence. L’œuvre de Gérard Garouste prouve le contraire ». Pour Xavier Roland, commissaire d’exposition aux côtés de Bernard Marcelis, les créations monumentales de l’artiste puisent dans un inconscient universel, qui les rend immédiatement accessibles malgré l’érudition dont elles témoignent. « C’est un travail immersif, plongeant le spectateur dans une expérience aussi visuelle que physique ». Des corps tortueux, violemment contrastés, hantent les toiles immenses de leurs anamorphoses. Les membres sens dessus dessous, en apesanteur, semblent comme arrachés aux couleurs magnétiques du fond – violet épiscopal, rouge sang – où des visages angoissés, euphoriques, se mêlent aux bestiaires mythiques, aux visions oniriques, à une cosmogonie fascinante.

Folie
Considéré comme l’un des plus importants peintres français contemporains, sa démarche n’a pas toujours fait consensus. Son choix de la figuration, son recours virtuose aux savoir-faire anciens – pigments, toile de lin, gravure, terre et bronze – lui ont attiré, à ses débuts, les foudres de la critique. C’est pourtant cette faculté à dresser des passerelles entre tradition et modernité qui a séduit le BAM. « La fresque qu’il avait réalisée en 2000 pour la salle des mariages, revisitant le mythe de Saint-Georges, avait suscité l’adhésion des habitants. Lorsque Mons a été désignée capitale européenne de la culture, nous avons naturellement pensé à ce regard contemporain qu’il porte sur l’Histoire ». La folie qu’il a lui même explorée, les affres du doute, l’enfer de Dante, les aventures de Don Quichotte ou l’exégèse conflictuelle de la Bible et du Talmud sont autant d’inspirations pour le peintre, qui en livre une interprétation picturale actuelle et singulière. L’exposition fuit la chronologie pour suivre les méandres de sa pensée, son cheminement intuitif d’un thème à l’autre. Le voyage au cœur de cette œuvre à tiroirs s’achève par « l’Ellipse », une installation labyrinthique conçue pour l’occasion. Car, comme l’affirmait jadis le peintre : « Le labyrinthe est à l’image de la vie. Vous êtes dedans sans qu’on vous ait demandé votre avis. Mais ne demandez jamais votre chemin à quelqu’un qui le connaît, car vous pourriez ne pas vous égarer ».

Flora Beillouin
Informations
Mons, BAM

Site internet : http://www.bam.mons.be

Mardi au dimanche, 10h > 18h

24.09.2016>29.01.2017mar > dim : 10 h > 18 h, 9 / 6 € /gratuit (-12 ans)

Gérard Garouste du 24/09/2016 10:00 au 29/01/2017 18:00 Dimanche en famille “Garouste” – 23 octobre 23/10/2016 de 14:30 à 16:30 Conférence 26/10/2016 de 18:30 à 21:00 La fresque de la salle des mariages de l’hôtel de ville de Mons : un exemple de subversion juive de l’iconographie chrétienne. Garouste à la carte du 02/11/2016 09:00 au 03/11/2016 16:00 Visite “Garouste, entre le profane et le sacré” 13/11/2016 de 15:00 à 17:00 Dimanche en famille “Garouste” – 29 janvier 20/11/2016 de 14:30 à 16:30 Dimanche en famille “Garouste” – 20 novembre 20/11/2016 de 14:30 à 16:30

Articles similaires