Home Théâtre & Danse Le Sorelle Macaluso

Esprits de famille

©Carmine Maringola

Le théâtre d’Emma Dante est unique : frontal, poétique, économe en moyens. Social plus que politique, selon la metteure en scène italienne, devenue en quelques années une figure à part sur la scène européenne. Le Sorelle Macaluso, encensé à Avignon voilà deux ans, montre une tribu de sœurs issues des classes populaires de Palerme, dont la vie est marquée par un drame.

Elles sont sept en scène, alignées face au public tel un mur infranchissable. Les sœurs Macaluso, vieilles filles réunies à l’occasion d’un enterrement qui vont sonder ensemble leur mémoire, rire, pleurer, se chamailler. Et faire remonter à la surface un accident : la noyade de la plus jeune, lors d’une sortie familiale à la mer. Au milieu des cris en dialecte palermitain, règlements de comptes et chaussures qui volent surgit le fantôme du père, homme brisé ayant renoncé aux emplois dignes pour assurer la survie du foyer, rejoint par celui de la mère, qui presse ses filles de devenir enfin des femmes. Sur un plateau dépouillé, Emma Dante orchestre une valse des vivants et des morts qui navigue du grotesque au tragique. « Dès lors qu’une des sœurs comprend qu’elle se trouve à ses propres funérailles, elle enfile un tutu et se met à danser », décrit-elle. Car la danse, ou devrions-nous dire la transe, est un autre moyen d’expression de ces sœurs, qui racontent avec leur corps ce que les mots ne disent pas. « Le Sorelle Macaluso est un spectacle sur le temps, les choses qui subsistent, les personnes qui nous accompagnent même après la mort ». S’en dégage un formidable élan de vie.

Marine Durand
Informations
Namur, Théâtre Royal de Namur

Site internet : http://www.theatredenamur.be

13.09.2016>15.08.201620h30, 24,50 > 10,50 €
Articles similaires
© Renato Mangolin

Pablo Mira © Aksel Varichon