Home Best of Chroniques Molly Prentiss

New York, esquisses nocturnes

(Calmann-Lévy)

Sud de Manhattan, années 1980 : l’art jaillit sous toutes ses formes. Basquiat et Haring ne sont que des étoiles montantes… Des galeries chics aux squats foutraques, le critique James Bennett est de ceux dont l’avis compte. Un soir de réveillon, il aperçoit le peintre Raul Engales, qui a fui la dictature argentine pour se réfugier à New York. Rapidement, le destin des deux hommes se retrouve lié par de tragiques circonstances… Molly Prentiss éblouit par son sens de l’image, superbement déployé dans les descriptions du personnage de James Bennett, atteint de synesthésie. Les couleurs explosent en bouche, les toiles diffusent de suaves effluves, et la jeune Américaine se hisse, en un seul roman, au rang des plumes à suivre de très près.

Marine Durand

416 p., 21,50 €.

Articles similaires