Home Best of Chroniques Fog

For Good

Totally Gross National Product

Cela faisait neuf ans que Fog n’avait pas donné de nouvelles. Pourtant, entre 2000 et 2007 Andrew Broder, proche de Why ? (le tandem Hymie’s Basement), Dosh ou encore Doseone fit les belles heures de Lex Records et Ninja Tune. L’Américain signe ici son œuvre la plus aboutie. Les fondations sont posées dès la chanson-titre, ouverture magistrale évoquant The Beach Boys et Grandaddy – un bricolage tranquille, des rythmiques de bric et de broc et un souffle soul qui parcourt l’ensemble. Ce cinquième LP contient plusieurs pièces tenant en équilibre instable et précaire, toutes en mélodies retenues. Pour les amateurs, voici de belles retrouvailles hip-hop et pop, discrètes et chaleureuses. Pour les nouveaux-venus, un parfait panorama de ce merveilleux brouillard.

Thibaut Allemand
Articles similaires
Nell Tiger Free in “Servant,” now streaming on Apple TV+.

Like, 3e numéro