Home Musique Neil Young

Hors-piste

Neil Young © Jay Blakesberg

Ce n’est pas la première fois que Neil Young pose ses valises dans nos contrées. Mais c’est toujours un événement. Au-delà des mythes et légendes entourant le Canadien, c’est surtout son répertoire sans cesse en mouvement, toujours remis à jour, qui soulève l’enthousiasme – quels titres pourra-t-il bien nous jouer ? Or, dans ce vaste recueil, deux albums un peu obscurs méritent de nouvelles réécoutes.

Pour présenter le Loner, on pourrait évidemment insister sur les grands jalons. Évoquer Buffalo Springfield et le supergroupe Crosby, Stills, Nash & Young. Aborder une palanquée d’albums-clés (Harvest, Tonight’s the Night, On the Beach, Harvest Moon, Zuma…). Se souvenir de sets où l’acoustique intimiste se marie aux déflagrations électriques. Or, les pas de côté sont aussi passionnants. Deux grandes oeuvres se découpent dans le paysage. Il y a Trans, paru en 1982, où la voix la plus célèbre du folk de l’Ouest se pare de vocoder – un moyen de communiquer avec son fils, autiste – et signe un disque annonçant déjà Daft Punk. On exagère ? À peine.

Neil on the Rock – Citons aussi Everybody’s Rockin (1983), dont la pochette le présente sur fond rose et tout de blanc vêtu. Une photo dont même le revivaliste réac Robert Gordon n’aurait pas voulu. Un retour au rockabilly pur et dur et un pied de nez à sa maison de disque qui réclamait un second disque « moins country, plus rock’n’roll ». Elle fut servie… Il n’est pas sûr du tout (mais alors pas du tout !) que le grand Neil puise dans l’un de ces deux disques durant son concert. Mais ça vaut la peine de les (re)découvrir.

Thibaut Allemand
Concert(s)
Neil Young + Promise of the Real
Anvers, Antwerp Sportpaleis

Site internet : http://www.sportpaleis.be

24.06.2016 à 20h3096/91/86€
Neil Young + The Promise of the Real
Lille, Le Zénith
13.06.2016 à 20h0095/78,50/67,50€
Articles similaires
 (c) Boris Gortz

(c)Jokko