Kris / B. Galic / J. rey (Dupuis)

Un maillot pour l'Algérie

Avril 1958. Douze footballeurs professionnels algériens (donc français, à l’époque) quittent clandestinement l’Hexagone. Le but ? Créer la première équipe nationale algérienne – un symbole durant les « événements ». Parmi eux, Rachid Mekhloufi et Mustapha Zitouni renoncent à porter les couleurs des Bleus pour défendre leur terre. Au fil de 80 matches amicaux (Asie, Europe de l’Est, Moyen- Orient), ce Onze vert et blanc rappelle que le sport est également vecteur de politique. Scénarisée par Kris et Bertrand Galic, cette oeuvre ambitieuse dessinée par Javier Rey doit pas mal au cinéma – les cadres, les plans… Digne d’un polar, cette aventure méconnue résonne avec l’actualité – l’instrumentalisation politicienne des binationaux, par exemple. 136 p., 24 €.

Thibaut Allemand