Alberto Madrigal et Mathilde Ramadier

(Futuropolis)

Margot, 23 ans, débarque à Berlin, dont elle ne connaissait que les bons côtés (fêtes et vie sans stress). Cherchant un emploi, elle ne trouve que des « minijobs », précaires et sous-payés, mis en place par Gerhard Schröder (dont s’inspire le gouvernement socialiste français actuel…). Un peu lisse, le trait de Madrigal se met au service du propos très (trop) pédagogue de l’auteure. Partageant sa révolte face à cette précarisation générale acceptée par des Allemands résignés, on s’attache finalement davantage aux détails du quotidien (soirées en chaussettes, mélanges vin blanc-limonade…). Contraints par le one-shot, les auteurs n’approfondissent pas les nombreuses questions soulevées par une telle situation, et déroulent un exposé sans relief. Dommage.

Thibaut Allemand

96 pages, 18 €.

Articles similaires