Let’s Talk About Love - Pourquoi les autres ont-ils si mauvais goût

(Le Mot & Le Reste)

La collection 33 1/3 réunit des essais consacrés à quelques albums phares de la pop moderne (des Kinks à Aphex Twin, des Smiths à Danger Mouse). Au milieu de cet étalage de bon goût, Carl Wilson signait, en 2007, Let’s Talk About Love, et se penchait sur… Céline Dion. Eh oui. Coming-out ou provocation ? Ni l’un ni l’autre. En fait, le critique se demande pourquoi il hait Céline Dion, pourquoi la plupart des critiques « sérieux » la détestent également, et pourquoi autant de gens l’admirent. Pour ce faire, il questionne ses goûts, ses préjugés et mène une véritable enquête sur la musique et le parcours de la Canadienne hystérique. Au point de nous la faire apprécier ? Faut pas déconner. En revanche, s’appuyant sur l’oeuvre de Pierre Bourdieu (La Distinction en tête), Wilson démontre que rien n’est inné ou naturel dans ce que l’on adore et ce que l’on abhorre. Tout est affaire de construction, de reconnaissance, d’ego – et varie évidemment d’une classe sociale à l’autre. Outre-Atlantique, ce livre érudit et drôle fit presque autant de bruit qu’une vocalise de la Québécoise. En témoignent, dans cette édition française, des textes signés de quelques grands noms – dont l’écrivain Nick Hornby, le comédien James Franco, le musicien Owen Pallett ou l’ex-Nirvana Krist Novoselic – enrichissant les débats.

Thibaut Allemand

320 p., 23 €

Articles similaires