Home Musique Monika

Last Grexit to Brooklyn

Monika ©Eilon Paz

Il y a à peine un an, on ne la connaissait pas. Quelques mois plus tard, son disque enchantait les oreilles averties. Troisième LP d’une Athénienne en forme olympique, Secret in the Dark constitua la bande-son de l’hiver – et du printemps naissant…

C’est l’histoire d’une résurrection – ou presque. Aurait-on entendu parler de Mónika Christodoúlou, 30 ans, si elle n’avait pris un billet pour les studios Daptone Records, sis à Brooklyn ? Surtout, l’aurait-on entendu chanter si elle n’avait survécu à une quasi-noyade, quelques mois auparavant ? Cet accident de bateau au large de la Grèce lui a donné envie de prendre la vie à bras le corps. Si boire la tasse lui offrit un second souffle, elle n’était pas vraiment au creux de la vague. Simplement, la belle hellène avait sorti deux albums de pop folk très middle of the road (quoique rudement plaisants) et connaissait le succès dans son pays natal, la Grèce. Elle y tournait même à guichets fermés – normal : avec l’austérité, ceux-ci sont rarement ouverts. Bref, décidée à célébrer la vie plutôt que les petits états d’âmes souffreteux, l’ex-étudiante en mathématiques se réinvente en héroïne disco funk avec un talent certain et l’aide de Homer Steinweiss et Thomas Brenneck, présents sur le fameux Back to Black (2006) d’Amy Winehouse. Mais rien à voir avec une diva soul de plus : sur scène, la guitare en bandoulière, Monika chante sans en faire trop, privilégiant l’énergie (ces lignes de basse…) à la performance vocale.

Thibaut Allemand
Concert(s)
Monika
Tourcoing, Le Grand Mix

Site internet : http://www.legrandmix.com/

06.04.2016 à 19h0012/5€/gratuit (abonnés)
Articles similaires
 (c) Boris Gortz

(c)Jokko