Home Reportage Théâtre La Licorne

Bêtes de scène

C’est un endroit pas tout à fait comme les autres. Un espace modulable à l’envi, à la fois lieu de création, de résidence, de formation et d’exposition. La Licorne inaugure son antre à la fin du mois. Un outil européen dédié à la marionnette et au théâtre d’objets qui ouvre d’insoupçonnés horizons à cet art. Visite guidée.

Une façade de briques jaunes sur laquelle est accroché un échafaudage qui mène dieu sait où… Vu de l’extérieur, l’endroit intrigue. Il réserve toute sa singularité au visiteur qui aurait la curiosité d’en pousser les portes. On découvre alors un décor étrange, enchevêtrement de bois et de tuyaux métalliques. Dans les recoins, des personnages en carton nous observent tandis qu’au-dessus de nos têtes nous toise un dragon en ferraille. Voici l’une des créatures fantastiques qui a fait le succès de La Licorne.

Depuis trois décennies, cette compagnie donne vie à des spectacles où l’objet rivalise avec le mot. Les masques réifient les acteurs qui côtoient des marionnettes de toutes matières, mécanisées ou manipulées. Après avoir cherché en vain un lieu à Lille, La Licorne a donc trouvé où se poser à Dunkerque, dans le quartier populaire de la Basse Ville. En investissant cet ancien garage sa directrice artistique, Claire Dancoisne, a déniché un espace à la hauteur de son imagination. Pensez : 4 000 m2, dont 2 000 dédiés à la création… Un endroit sans équivalent en France. « C’est un lieu inspirant qui permettra aux compagnies d’imaginer de nouvelles formes, de sortir le théâtre d’objets des petits espaces ». Bref, de rêver plus grand. « Ce n’est pas un lieu de diffusion mais je souhaite que l’on reste ouvert au public, insiste Claire Dancoisne. Qu’il puisse assister à des étapes de travail ou à des expositions, toujours en lien avec notre activité ». Claude Merle est ainsi attendu en avril avec ses mannequins hyper-réalistes (Les Voisins) en attendant les gigantesques machines de François Delarozière, en 2017.

Cabinet de curiosités – En poursuivant notre visite on trouve aussi, derrière cette vaste halle modulable, un bel atelier de construction. L’endroit servira de lieu de formation pour les amateurs et professionnels de la région (en soudure, création de masques, sérigraphie…). C’est surtout le cœur de La Licorne, là où sont confectionnés ses fameux personnages. Ainsi ce jeudi matin, sous le regard d’une vache en fer, Marteen Janssens, « le constructeur », s’applique à fabriquer des vers de terre. Ceux-ci seront utilisés dans un prochain spectacle, Macbêtes, « qui raconte l’histoire de Macbeth en 45 minutes, avec des insectes ». Gageons que Marteen aura bientôt pas mal de boulot, car Claire Dancoisne est en pleine adaptation de L’Homme qui rit, de Victor Hugo… Il s’agit pourtant de ne pas trop faire de bruit. A côté, au sein d’un immense hangar, dorment dans un silence un peu intimidant les créatures qui peuplent les quelque 40 pièces créées par La Licorne. Et qui n’attendent que de se réveiller…

______________________

Théâtre la Licorne, Dunkerque, 60 rue du Fort Louis, +33 (0)3 74 06 00 01, www.theatre-lalicorne.fr

Inauguration officielle (Le défilé de haute soudure, Spartacus, Les apéros et petits déjeuners lyriques) : 29.03 > 03.04, Dunkerque, Théâtre La Licorne, 5>3€

Expositions : 22.04 > 12.05, Les Voisins de Claude Merle // 24.06 > 21.07, Petites Ailes de Fred Parison, mer, jeu, ven et dim : 15h>18h, gratuit

Julien Damien
Informations
Dunkerque, Théâtre de la licorne
29.03.2016>03.04.20165>3€

Au programme de l’inauguration

©Margot DaudinClavaud

©Margot DaudinClavaud

Le coeur cousu

Adapté du roman de Carole Martinez, ce spectacle narre l’histoire de Frasquita Carasco, une femme qui possède un don incroyable : elle recoud les vêtements autant que les hommes et les animaux… Sur scène, les comédiens revêtent les mêmes habits que des « puppets » en ouate et tissu : brouillant la frontière entre réel et imaginaire.

02.03, Vieux-Condé, Le Boulon, 20h30, 9/6€ //  04.03, Saint-Omer, La Comédie de l’Aa, 20h, 16/11€ // 13.03, Hénin-Beaumont, L’Escapade, 17h, 10>5€ // 13.05, Bruay-la-Buissière, Espace Grossemy, 20h, 8>3€

 

________________________________________

(c) Christophe Loiseau

(c) Christophe Loiseau

 

Le défilé de haute soudure

26 mannequins défilent habillés de vêtements un peu spéciaux… Mécanisés, ceux-ci ont été créés au fer à souder et allient métal et dentelle. Un show décapant qui présente des créations aussi astucieuses que poétiques, comme cette robe de mariée constituée d’origamis qui, animés par des manipulateurs, libère des dizaines d’oiseaux.

29.03, Dunkerque, Théâtre La Licorne, 19h, 3€ (ou une plante)

 

________________________________________

(c) Pascal Auvé

(c) Pascal Auvé

Spartacus

La mythique épopée du célèbre esclave pour conquérir sa liberté, mais racontée avec des objets. Voici le défi de La Licorne qui livre un péplum à la fois grandiose et minimaliste, où des acteurs-manipulateurs croisent un bestiaire fabuleux (éléphants, fauves, oiseaux…), des personnages métalliques et des chanteurs lyriques.

31.03 > 03.04, Dunkerque, Théâtre la Licorne, jeu : 21h, ven : 18h & 21h, sam : 18h, dim : 15h & 18h, 5/3€