©Vollmer Lo

Née en 1980 sur l’île de La Réunion (« comme Raymond Barre »), Marion est passée par la prestigieuse école des Gobelins et vit aujourd’hui à Paris. Si elle multiplie les collaborations, c’est avec Tu mourras moins bête (mais tu mourras quand même) qu’elle s’est fait connaître. En donnant vie, en 2008, au Professeur Moustache, cette jeune femme à l’air mutin initiait du même coup un nouveau genre : la vulgarisation scientifique humoristique. D’abord sous forme de blog, puis d’albums (déjà quatre tomes) et enfin de mini-série (sur Arte) ce personnage androgyne répond à tout un tas de questions biscornues. « Pourquoi dans les films américains, les flics ont l’air trop cool ? »… « Quand est-ce qu’on pourra enfin se battre avec des lasers ? »… « Si un astronaute veut une mammoplastie pendant son voyage sur Mars, comment on fait pour l’opérer ? »…  En résultent des exposés tordants, à l’humour aussi fin que le trait est potache (proche de Reiser) où des personnages hallucinés aux yeux globuleux ont une fâcheuse propension à répandre leurs tripes sur la page… C’est drôle, certes, mais aussi très rigoureux. Qu’elle parle physique quantique, microbiologie ou astronomie, Marion Montaigne n’hésite pas à se documenter dans les labos de nos éminents chercheurs (jusqu’à donner de sa personne, en testant par exemple l’apesanteur lors de vols paraboliques en avion !) Oui, on mourra moins bêtes. Et on se sera bien marrés.

A LIRE : CES DRÔLES DE DAMES

Julien Damien
© Éditions Delcourt 2015

© Éditions Delcourt 2015

A lire / Tu mourras moins bête, Tome 4 (2015), Delcourt, 256p., 19,99€ // L’intelligence artificielle (sortie le 04.03.2016), J.-N. Lafargue & Marion Montaigne, Le Lombard, 72p., 10€ // Riche, pourquoi pas toi ? (2013), Marion Montaigne et Michel Pinçon & Monique Pinçon-Charlot, Dargaud, 134p., 17,95€

A visiter / tumourrasmoinsbete.blogspot.fr