Le magnifique

La Manivelle Théâtre / L'Arrière Scène

Il était une fois Simon Boulerice, écrivain québécois qui, lors d’un atelier du théâtre de La Manivelle, rencontra un enfant fascinant et bien singulier, nommé Edgar. De cette rencontre naquit Edgar Paillettes, d’abord un roman (prix des libraires du Québec 2014) puis une pièce pour le jeune public.

Mais qui est donc cet Edgar Paillettes que tout le monde aime ? C’est un petit gars de sept ans qui se déguise chaque jour en un personnage nouveau : super-héros, cowboy, chien, aviateur ou même en homme-grenouille ! Tout le monde rit des blagues et des facéties de cet enfant toujours joyeux qui parle en poèmes, roi de la comédie et de l’esbroufe ; même la célèbre fée des dents lui accorde des droits exceptionnels… De son côté Henri, son grand frère, est un garçon bien ordinaire toujours habillé en tee-shirt et jean. Difficile pour lui de trouver sa place auprès de son exubérant cadet, au centre de toutes les attentions de la famille. Alors, Henri se met à comploter et rêve de devenir lui aussi… Henri Paillettes. Voici une fable lumineuse qui mêle avec justesse théâtre et vidéo. Fruit d’une collaboration internationale (France, Québec, Belgique), créée avec une double distribution pour tourner des deux côtés de l’Atlantique, cette pièce aborde avec légèreté la question de la singularité et de la fratrie. Les spectateurs le comprendront peu à peu : Edgar est un enfant différent. Une belle leçon d’humanité et d’amour à partager en famille.

Patricia Gorka
Informations
Villeneuve d'Ascq, La Rose des Vents

Site internet : http://www.larose.fr

24.02.201617h, 12/6€
Wasquehal, Espace Culturel Gérard Philipe

Site internet : http://www.ville-wasquehal.fr/Culture/Structures/Espace-Gerard-Philipe

05.03.201617h, 8>5€
Hazebrouck, Centre André Malraux

Site internet : http://www.centreandremalraux.com

25.03.201620h30, 7/5/4€
Bruay-La-Buissière, Espace Culturel Grossemy
26.04.201619h, 8>5€

EXTRAIT

Ce matin, Edgar est un cowboy. Il porte un chapeau western, une veste en suède complètement usée et les fameuses bottes en cuir d’un vrai cowboy. Ce n’est pourtant pas l’Halloween. Mais c’est tout comme. Nous sommes le 21 octobre et, pour Edgar, c’est l’Halloween. Pour lui, et seulement lui. Parce que chaque jour, c’est l’Halloween pour lui. Pour moi et les autres, non. Le 21 octobre, on ne fête rien du tout. On se costume en soi-même. Moi, par exemple, je suis déguisé en Henri Payette (moi) ! Je porte un tee-shirt brun-orange et un jeans bleu. Rien de remarquable là-dedans. Edgar, lui, n’est pas costumé en Edgar. Il est un cowboy. Pour aujourd’hui, seulement. Hier, c’était un magicien. Avant-hier, c’était un chat. Et demain, ce sera peut-être un homme-grenouille, un funambule, un aviateur ou un pirate des Caraïbes. Ça peut être n’importe quoi. N’importe qui sauf Edgar. Parce qu’Edgar Payette ne se costume jamais en Edgar Payette. Chaque jour, il a le droit d’être quelqu’un d’autre. Il se renouvelle chaque matin. Il se réinvente du dimanche au vendredi. Le samedi, il se repose et nous repose les yeux en même temps. Le samedi, il le passe en pyjama. Mais attention: c’est toujours un pyjama flamboyant. Parce que toute la vie d’Edgar Payette n’est que flamboyance. C’est maman qui répète ça. Elle dit aussi qu’Edgar est un poème visuel. Ce qui est sûr, c’est que mon petit frère parle en poèmes.
Articles similaires