Home Best of Chroniques Jacques Sarthor

Les Affreux

(Robert Laffont)

Un livre écrit sous pseudo suscite par nature l’intérêt, surtout lorsque son auteur prétend y « exprimer l’air du temps, sans aucun filtre ». Philippe, son ami Baldo et leurs camarades de la Ligue de défense des nations européennes cherchent à bouter les « crépus » et les « Mahométans » hors de France. Ils ont un plan ambitieux : incendier un commerce juif en faisant porter le chapeau à la « racaille des cités ». Sous couvert d’une plongée dans les cerveaux faisandés d’individus peu fréquentables, ce roman aligne impunément les pires argumentaires racistes. Drôle d’entreprise, d’autant que la condamnation arrive bien tard dans le récit. Trop tard sûrement : nombre de lecteurs, lassés par l’argot poussif auquel se résume le style, auront bien vite refermé ces Affreux.

Marine Durand

252 p., 19€.

Articles similaires