Home Musique Ten Years After

Place des grands hommes

« On s’était dit rendez-vous dans dix ans… » Oui, on aime bien citer des joueurs de poker en introduction de certains articles. D’autant que le groupe en question s’appelle Ten Years After. Et que ce magazine fête ses dix ans ce mois-ci. Vous avez saisi l’astuce ? Bref ! Place à des tauliers des musiques amplifiées, comme on dit aujourd’hui.

Ten Years After, donc. Une légende du British blues boom des sixties, hélas un peu oubliée, comparée à Cream, Deep Purple ou Led Zeppelin. Au fait, pourquoi Ten Years After ? Parce que le groupe a démarré en 1966 soit… dix ans après l’avènement d’Elvis, en 1956. Un nom qui en dit long, donc : à la fois hommage au King et volonté de s’en démarquer. Pour proposer un blues-rock plus fort. Plus puissant. Plus dur. Plus véloce. C’était même la réputation d’Alvin Lee : le guitariste le plus rapide du monde. Dont la prestation à Woodstock demeure dans les mémoires. D’autant que I’m Going Home, immortalisé au fameux festival hippie, ouvrait Le Péril Jeune (1994) – on se souvient de Bruno s’échinant, en vain, à le rejouer. La première incarnation du groupe (1966-1974) a posé les bases du hard rock mâtiné de blues. En 2013, après quelques reformations d’usage, Alvin Lee passait la gratte à gauche. Deux ans après, Ten Years After court toujours. Restent le batteur Chick Churchill, le claviériste Ric Lee et une énorme pression sur les épaules du remplaçant, Marcus Bonfanti. Qui s’en tire bien, aux dernières nouvelles. L’important, ce sont aussi et surtout les chansons, non ?

Vincent Lançon
Concert(s)
Ten Years After
Lille, Théâtre Sébastopol

Site internet : http://www.theatre-sebastopol.fr/

26.01.2016 à 20h0035€
Articles similaires
 (c) Boris Gortz

(c)Jokko